Accueil » Découvrir » Des villages pittoresques » Bram, village circulaire

Bram, village circulaire

Situé à la limite orientale du Lauragais, le village de Bram s’est développé au carrefour de deux routes antiques : la Voie d’Aquitaine entre Narbonne et Toulouse, et un axe nord-sud reliant la Montagne Noire à l’Ariège. Son emplacement est très certainement occupé dès le IIè siècle avant notre ère, d’après les vestiges archéologiques mis au jour et les collections visitables au musée Eburomagus, du nom originel du village, qui signifie marché de l’If.

C’est à partir du XIè siècle, que s’établit une localité au nom contracté de Brom, dont le plan circulaire autour de son lieu de culte s’étendra par anneaux successifs pour devenir le plus grand village circulaire d’Europe. Un peu excentré par rapport au cœur du village, en se dirigeant vers le canal du midi, à droite, on rencontre un haut et élégant portail qui s’ouvre sur un joli jardin à la française et le château de Lordat. Le domaine fut érigé dans le second quart du XVIIIè siècle par le baron de Bram. Au départ du musée archéologique Eburomagus, situé en plein centre du village, un parcours muséal hors-les-murs signale l’existence d’anciens vestiges au cœur de la ville. Un parcours du Patrimoine vous dévoile les particularités architecturales du centre circulaire.

_MG_9847
Une anecdote tragique

En 1210, au début de la croisade contre les albigeois, le village fortifié de Bram (dépendant de la seigneurie de Montréal), est assiégé par Simon de Montfort. Au terme d’un siège de trois jours, une centaine d’habitants sont faits prisonniers. Pour faire bonne mesure, les croisés du Nord leur firent crever les yeux, couper le nez. A un seul d’entre eux, on épargna un œil afin qu’il puisse conduire un cortège de mauvais augure au château de Lastours pour annoncer la venue des croisés.

Découvrir l’histoire de Bram au musée Eburomagus: J’y vais!

Port Canal

Depuis le centre circulaire de Bram, une piste cyclable vous invite à rejoindre, le long d’une allée arborée, la plus célèbre voie d’eau du midi de la France. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996, le Canal du Midi sillonne les terres du lauragais et fait escale à Bram. En saison, on peut y louer un bateau pour vivre au long du cours d’eau quelques heures de la vie d’un capitaine, dîner sur les bords du canal au restaurant d’esprit guinguette, pédaler le long des chemins de halage vers Castelnaudary ou Carcassonne, se balader, ou se prélasser à l’ombre des platanes et compter les équipages de passage qui s’aventurent, depuis leur péniche, à passer les écluses.

Découvrir le Canal du Midi: J’y vais!

Au lac de Buzerens : baignade ou téleski ?

Les chaleurs estivales occitanes invitent à la baignade… si la mer n’est pas si loin, il existe, encore plus près, un ponton depuis lequel s’élancer et se rafraîchir, sauter, nager… Aménagé depuis peu au lac de Buzerens, l’espace de baignade est surveillé (se renseigner sur les heures de surveillance) et jouxte le téléski nautique de Bram. Sur place, un restaurant-snack vous propose une petite restauration. A vous des instants uniques, entre gourmandise et tranquillité, assaisonnés d’une poignée de sport ou d’une pincée de fraîcheur aquatique.

Découvrir le téleski à Bram: J’y vais!