Accueil » Nature » Le Canal du Midi

Le Canal du Midi

La plus célèbre voie d’eau du midi de la France, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, serpente ici avec lenteur, à l’ombre des platanes. A se laisser bercer au rythme de l’eau calme, d’écluse en écluse, on retrouve les gestes et sensations oubliées des anciens navigants et bateliers qui faisaient la vie du canal. Ici, on abandonne les rumeurs des autos et le fracas des moteurs, on lézarde sur le pont, on pédale ou on marche le long des chemins de halage… On se laisse gagner par la quiétude et la beauté des paysages en oubliant les tracas du quotidien : on ralentit, on vit ses vacances au fil de l’eau !

diapo-canal-du-midi2
diapo-canal-du-midi1
diapo-canal-du-midi3
diapo-canal-du-midi4
diapo-canal-du-midi5
diapo-canal-du-midi6

EN VÉLO SUR LES CHEMINS DE HALAGE

Quoi de mieux pour se libérer la tête qu’une itinérance à vélo le long des 270 kms de chemin qui jouxtent le Canal du Midi ? Cheveux au vent, au guidon de votre bicyclette, vous pouvez rejoindre Sète depuis Toulouse en quelques jours pour les plus sportifs, ou prendre le temps de faire halte au gré de vos envies, près de Villepinte, Bram ou Montréal d’Aude…

PRATIQUE

DEPUIS CASTELNAUDARY

Vélo Paulette
Location de vélos
Adresse : A la chambre d’hôtes le Grand Bassin chez Sophie Gancien – 11400 Castelnaudary
Tel : +33 (0)7 68 13 87 23
Site : www.paulette.bike/fr

DEPUIS CASTELNAUDARY ET/OU BRAM

La Roue Qui Tourne
Location de vélos et réparation.
T : +33 (0)7 68 13 87 23
www.larouequitourne011.wordpress.com

EN BATEAU DE LOCATION

Pas besoin d’un permis bateau pour endosser ici le rôle de capitaine, pour un week-end, une semaine ou quelques heures. Une courte initiation pour prendre en main le bateau de votre choix et hop, c’est parti pour votre croisière sur le Canal du Midi. Faites escale à Bram pour sillonner les ruelles arrondies de ce vieux village romain arrondi, vous baigner au lac de Buzerens, déguster un bon petit plat au bord du Canal, ou encore visiter le musée archéologique Eburomagus ou la Maison des Essar[t]s… tout ici vous incite à réapprendre la lenteur et à (re)découvrir l’art de vivre du Sud de la France.

diapo-canal-du-midi12
diapo-canal-du-midi9
diapo-canal-du-midi8
diapo-canal-du-midi14
diapo-canal-du-midi7
diapo-canal-du-midi11

PRATIQUE

DEPUIS BRAM

Locaboat
Port de Bram
T : +33 (0)4 68 13 02 38
Site : www.locaboat.com/croisieres/france/canal-du-midi/bram

DEPUIS CASTELNAUDARY JUSQU’À CARCASSONNE, PETITES HISTOIRES DU CANAL DU MIDI

Petites haltes à Villepinte 

L’écluse de Villepinte est un ouvrage classique dont le sas se présente en plan ovale, caractéristique largement commune aux écluses simples qui jalonnent le canal du midi. Elle fut construite au XVIIè siècle, puis réparée au XVIIIè siècle. On observe souvent avec plaisir le spectacle du passage d’une écluse en bateau… mais c’est à une centaine de mètres de là que l’on trouve un ouvrage un peu plus insolite : un épanchoir (système qui permet de vidanger une section du canal comprise entre deux écluses pour y entreprendre travaux, nettoyage…) à huit arches.

Gérer le trop-plein d’eau

Si Pierre-Paul Riquet, concepteur de génie du canal du midi, réussit à capter les ruisseaux destinés à l’irrigation du canal du midi, la gestion du trop-plein des eaux devint rapidement une préoccupation majeure, notamment pour son fils. Les crues hivernales, survenant parfois très brutalement engendraient en effet de nombreux désordres tant sur l’ouvrage en lui-même (ensablement, brèches ouvertes, détérioration des écluses), que sur les territoires alentours. C’est ainsi que le fils de Riquet dut solliciter celui de Colbert afin de requérir les services de l’ingénieur Vauban. Grâce à la mise en oeuvre des ouvrages correctifs préconisés par le grand ingénieur, le canal fonctionna correctement jusqu’à aujourd’hui. La section de Villepinte présente différents exemples de ces ouvrages salvateurs : un épanchoir à huit arches du XVIIIè siècle (destiné à l’évacuation des eaux), un aqueduc dit de Mézeran (permet le passage du ruisseau du même nom sous le canal, comme le petit pont-canal du Tréboul, un peu plus loin), ainsi qu’un déversoir (de réalisation plus tardive, semble-t-il).

Lavandières villepintoises

Face à l’épanchoir, une batterie de douze lavoirs a été implantée sur le canal pour permettre aux villepintoises de venir laver le linge. Depuis le village, une sacrée trotte !

FOCUS SUR LE PORT DE BRAM : HALTE DE CONTRÔLE DES DROITS DE NAVIGATION

Extraits du règlement du canal (début XIXème siècle) : « Tout patron qui embarquera des marchandises, denrées et autres objets sur le canal, devra faire la déclaration de la quantité, qualité, poids, marque, numéro et désignation des balles, barriques, caisses et autres objets qu’il chargera […] La perception des droits de navigation sera faite sur le poids brut des marchandises, et notamment des liquides. […] Tout patron sera obligé de s’arrêter avec sa barque devant chaque bureau du canal, pour y prendre le billet de passage, et déclarer les marchandises qu’il aurait prises sur la route depuis le dernier bureau… […] Les droits de navigation devront être acquittés dans les trois jours du débarquement des marchandises…. […] Le document probant est le billet de passage. »